Décodeur

Défaire les nœuds de la KORDD

Définir quelques notions du développement durable pour mieux cerner les champs d’intervention et les compétences de l’agence.

Notions clés

Le développement durable

Le développement durable est un mode de développement économique cherchant à concilier le progrès économique et social ainsi que la préservation de l’environnement, considérant ce dernier comme un patrimoine à transmettre aux générations futures.
L’objectif du développement durable est de définir des schémas viables qui concilient les trois aspects économique, social, et écologique des activités humaines : « trois piliers » à prendre en compte par les collectivités comme par les entreprises et les individus. La finalité du développement durable est de trouver un équilibre cohérent et viable à long terme entre ces trois enjeux.

L’ISO 26000

Norme internationale visant à fournir aux organisations les lignes directrices de la responsabilité sociétale.
Elle n’a pas vocation à faire l’objet de certifications, mais elle est évaluable par différents référentiels afin de mesurer sa maturité en terme de responsabilité sociétale de l’organisation. C’est un outil de progrès permanent et participatif.
Elle propose un cadre pour permettre d’intégrer une démarche de responsabilité sociétale, en identifiant et en dialoguant avec les parties prenantes. La mesure de la maturité de l’entreprise dans ce référentiel va permettre de crédibiliser une communication à propos de son engagement et de valoriser les résultats obtenus.

Les 7 questions centrales

Les parties prenantes

Elles sont constituées de l’ensemble des acteurs qui participent à la prise de décision et la réalisation d’un projet pour une entreprise ou une collectivité.
Dans une démarche de responsabilité sociétale ou de concertation, l’identification et le dialogue avec les parties prenantes sont indispensables, afin de mieux cerner les enjeux et les attentes de chacun.
Pour l’entreprise, il s’agit bien souvent des salariés, actionnaires, clients, associations, collectivités territoriales. Pour la collectivité les parties prenantes se définissent parmi les associations d’usagers, les administrations, les habitants, les riverains d’un projet, les entreprises…

Elles sont à définir pour chaque organisation en identifiant particulièrement sa sphère d’influence : les parties prenantes les plus proches avec lesquelles les interactions sont les plus fortes.